• Qu'est-ce que le schéma d'Exigence élevée?

    Schéma d’idéaux exigeants/critique excessive. 

    Ce schéma implique la conviction que l'on doit s'efforcer d'atteindre et de maintenir un niveau de perfection très élevé, habituellement dans le but d'éviter la désapprobation ou la honte. Cette exigence amène à une tension constante et à une critique permanente de soi-même et des autres. Le patient souffre d'altérations importantes dans les secteurs de la santé, de l'estime de soi, des relations interpersonnelles, du plaisir et de la détente.

    Ce schéma se manifeste typiquement par :

    - du perfectionnisme : le besoin de bien faire les choses, attache une importance excessive aux détails et sous-estime son niveau de performance personnel

    - des règles rigides : il faut faire son devoir, ces règles s'appliquent dans de nombreux domaines de la vie, la morales, la culture, la religion.

    - une préoccupation constante du temps et de l'efficacité : il faut toujours faire plus et mieux.

    Les patients ayant ce schéma sont perfectionnistes et extrêmement motivés. Ils croient qu'ils doivent en permanence s'efforcer d'atteindre des normes extrêmement élevées. Ces normes sont internalisées : à la différence de ceux ayant le schéma de Recherche d'approbation/Reconnaissance, les patients ayant le schéma d'Idéaux-Exigeants ne modifient pas aussi facilement leurs attentes ou leurs comportements en fonction des réactions des autres. Ils s'efforcent d'atteindre ces normes parce qu'il faut, en non parce qu'ils veulent gagner l'approbation des autres. Même si personne ne venant à le savoir, la plupart de ces patients persisteraient à tâcher d'atteindre ces normes. Les patients ont souvent à la fois les schémas d'Idéaux-Exigeants et de Recherche d'approbation/Reconnaissance : dans ce cas ils recherchent à la fois à atteindre des normes très élevées et à gagner l'approbation externe. Idéaux-exigeants, Recherche d'approbation/Reconnaissance et Droits personnels exagérés sont les schémas les plus facilement reconnaissables de la personnalité narcissique (bien que les schémas de manque affectif et d'Imperfection sous-tendent souvent ces schémas compensateurs). Nous en parlerons plus tard dans la thérapie dans le chapitre traitement des patients narcissiques.

    L'émotion que ressentent le plus souvent les patients ayant ce schéma est la pression. Cette pression est impitoyable. Comme la perfection est impossible, le sujet doit constamment chercher à faire mieux. Dans tout ce qu'ils font, ces patients ressentent, en tâche de fond, une intense peur de l'échec. Ils ressentent également le besoin d'une critique excessive, aussi bien d'eux-mêmes que d'autrui. Ces patients ressentent aussi considérablement la pression du temps qui passe : il y a tellement de choses à faire et si peu de temps pour les faire. Pour fini, ils sont épuisés.

    Il est difficile d'avoir des idéaux-exigeant, et il est souvent difficile de vivre avec quelqu'un qui a de tels idéaux. Ces patients ressentent aussi souvent l'irritabilité, parce qu'on ne fait pas suffisamment de choses, suffisamment vite et suffisamment bien. Ils ont aussi l'esprit de compétition.

    Ces patients sont souvent des bourreaux de travail : ils travaillent de façon incessante, dans les domaines spécifiques où ils mettent en œuvre leurs idéaux : l'école, le travail, l'apparence, la maison, les résultats sportifs, la santé, la morale ou le respect des règles, les performances artistiques. Dans leur perfectionnisme, ces patients attachent souvent un intérêt excessif aux détails et ils ont tendance à sous-estimer leurs résultats, par rapport à leur norme. Dans de nombreux domaines de leur vie, ils adoptent des règles rigides, telles que des normes morales, culturelles ou religieuses excessives. Leur pensée est souvent en tout ou rien : ou bien ils sont exactement parvenus à atteindre la norme, ou bien ils ont échoué. Ils prennent rarement plaisir à leur succès, car ils sont déjà préoccupés par la prochaine tâche qu'ils devront accomplir avec perfection.

     

    Ces patients ne considèrent habituellement pas que leurs idéaux-exigeant sont perfectionnistes : ils leur semblent normaux. Ils font simplement ce que leurs attentes leur commandent. Pour pouvoir considérer qu'un patient possède ce schéma, il faut qu'il en ressente des inconvénients significatifs : ce peut être une absence de plaisir dans sa vie, des problèmes de santé, une faible estime de soi, des relations intimes ou professionnelles non satisfaisantes, ou toute autre modalité de dysfonctionnement. 

    « Qu'est-ce que le schéma d'Échec? Qu'est-ce qu'un schéma? »

  • Commentaires

    1
    lorenzovespista
    Mercredi 12 Août 2015 à 09:35

    Très joli article intéressant et touchant à la fois , me demande si je ne ferais pas partie de ce schéma ? :(

    2
    Mercredi 19 Août 2015 à 15:54

    Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire, la description des schémas sert à titre informatif pour mieux comprendre nos réactions, nos pensées disproportionnelles et se rendre compte que ce n'est pas un trait de caractère, mais un mode de pensée qui lorsqu'il fait souffrir peut-être modifié...

    Cordialement  smile

    3
    lorenzovespsita
    Vendredi 28 Août 2015 à 18:24

    Merci , peut être modifié facile à dire lol mais pas évident :(

    et puis parfois certaines prennent de simples remarques ou constatations pour des critiques or que ce n'était pas le cas :(

     

    4
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 12:01

    Le changement n'est pas une chose facile... Il faut de la motivation pour changer!! 

    Tout ce qui n'est pas à notre conscience se transforme sous forme de destin!! C'est-à-dire que si cela se représente avec plusieurs personnes, vous devez peut-être faire attention à votre façon de vous exprimer, si ce n'est pas le cas, cette personne à peut-être elle aussi un schéma d'imperfection qui fait qu'une remarque est prise comme une critique!! À vous d'analyser la situation, quoi qu'il en soit dans tout conflit les deux personnes ont une part de responsabilité... 

    Cordialement wink2

    5
    LORENZOVESPISTA
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 12:03

    une psychothérapeute pourrait elle avoir un schéma d'imperfection? ;)

    6
    LORENZOVESPISTA
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 12:05

    et je suis motivé à changer , étant en pleine séparation de couple , je sais que suis pas parfait mais on est si souvent déçus par des personnes parfois

    7
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 12:21

    Oui bien entendu, nous avons tous des schémas qui viennent interférer nos relations, le thérapeute compris, il doit juste les connaître et les travailler pour ne pas qu'ils interfères dans la relation thérapeutique avec le patient!! Le thérapeute dans sa vie privée lorsqu'il est impliqué émotionnellement à également des schémas qui viennent modifier sa pensée "Nous ne sommes tous que des êtres humains" et nous sommes tous parfait dans notre imperfection...

     

    Cordialement smile 

    8
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 12:43

    Une séparation n'est jamais facile.. Et bien souvent, elle amène des changements à qui sait se remettre en question et connaît sa part de responsabilité dans cette expérience... Pour ne pas reproduire les mêmes erreurs... 

    La vie nous apporte les personnes que nous avons besoin pour évoluer, elle nous met sur notre chemin ce dont nous avons besoin pour grandir pour comprendre et c'est bien souvent dans ses moments de solitude qu'apporte la séparation que viennent les grandes prises de conscience... Donc pour ma part cette solitude est impérative, pour grandir, évoluer et gagner en maturité affective... 

     

    Cordialement 

    9
    iadh ben ahmed
    Lundi 22 Janvier à 17:49

    je me trouve dans ce schema , je dois etre parfait dans mes etudes , je dois toujours avoir des 18 et des 19 dans les devoirs sinon je ne reçoit pas l'approbation de ma mere et elle sera en colere . pour moi , les parents sont en position d'autorité donc il faut les obeir et recevoir leurs approbation . je me sens la pression tout le temps , je suis toujours fatigué , je dors 12 heures  par jours. ça a crée des idées devalorisantes dans ma tete : " je ne vaut rien , j'ai aucune valeur " . est ce qu'on peut etre guerrit de ce schema ?? si oui quelles sont les techniques pour se debarasser de ce schema ?? pour moi , je ne vois qu'une seule solution , il faut eliminer l'idée que les parents sont en postion d'autorité donc il faut recevoir leur approbation , mais j'ai pas pu l'eliminer , je suis convaincu que cette idée est trés vraie . 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :