• Qu'est-ce qu'un schéma?

    Qu'est ce qu'un schéma?

    Un schéma se rattache aux croyances imprimées par les expériences vécues. Un schéma inadapté se constitue de souvenirs, d'émotions, de pensées et de sensations corporelles. Il concerne la personne et ses relations avec les autres. Il s'est développé au cours de l'enfance ou de l'adolescence.

    Les schémas précoces inadaptés se traduisent dans des comportements auto-défaitistes, qui apparaissent très tôt dans le développement et se répètent tout au long de la vie. Les contenus des schémas sont latents et évités par le sujet qui ne peut reconnaître qu'ils guident sa vie. Ils représentent donc un des éléments constitutifs de la personnalité et sont à la source des scénarios de vie, selon lesquels un individu va répéter sans cesse les mêmes erreurs en croyant que sa vie va changer.

    Les schémas inadaptés sont des modèles cognitifs et émotionnels auto-défaitistes qui apparaissent très tôt dans le développement et se répètent tout au long de la vie. Il faut remarquer que, d’après cette définition, le comportement d'un sujet n'appartient pas au schéma lui-même selon la théorie de Young, les comportements inadaptés se développent en réponse à un schéma. Ainsi donc, les comportements sont dictés par les schémas, mais n'en font pas partie.

    Les schémas inadaptés les plus puissants et les plus néfastes de notre liste de 18schémas sont :

    Abandon/instabilité, Méfiance/abus, Manque affectif et Imperfection/honte. Lorsqu'ils étaient de jeunes enfants, ces patients ont été abandonnés, maltraités, négligés ou rejetés. Au cours de l'âge adulte, ces schémas sont activés par des événements de leur vie, qu'ils perçoivent inconsciemment comme identiques aux expériences traumatiques de leur enfance. Lorsque l'un de ces schémas est activé, ils ressentent une forte émotion négative telle que la tristesse, la honte, la peur ou la colère.

    Les schémas ne sont pas tous basés sur des traumatismes ou des mauvais traitements durant l'enfance. En fait, un individu peut développer un schéma de dépendance sans même avoir connu un seul événement traumatisant infantile. Il est possible qu'il ait plutôt été complètement surprotégé au cours de son enfance. Cependant, si ces schémas n'ont pas tous une origine traumatique, ils sont tous destructifs et son principalement causés par des expériences nocives qui se sont répétées régulièrement au travers de l'enfance et de l’adolescence. Ces expériences nocives ont un effet cumulatif et leur effet global conduira à l'apparition d'un schéma caractérisé.

    Les schémas se battent pour survivre. Ceci est l'effet de la recherche humaine de la continuité. Le schéma représente, pour l'individu, ce qu'il connaît. Bien qu'il le fasse souffrir, ce schéma lui est familier et il se sent à l'aise avec lui. Il sonne juste… C'est une des raisons qui rend les schémas si difficiles à modifier.

    Les patients considèrent leurs schémas comme des vérités et de ce fait ces schémas influencent le cours des expériences ultérieures. Ils jouent un rôle majeur dans la façon qu'ont les patients de penser, de ressentir, d'agir et d'entrer en relation avec les autres. Ils les conduisent paradoxalement à recréer involontairement, dans leur vie adulte, les conditions de leur enfance qui leur on été si néfastes.

    Les schémas sont dimensionnels, ce qui signifie qu'ils peuvent avoir différents niveaux d'envahissement et de gravité. Plus sévère est le schéma, plus grand sera le nombre de situations qui pourront l'activer. Ainsi, par exemple, si un individu est l'objet de critiques extrêmes, précoces, fréquentes de la part de ses deux parents, alors son contact avec n'importe quelle autre personne est susceptible d'activer son schéma d'imperfection. En revanche, si un individu fait l’objet de critiques qui surviennent plus tard, si elles sont occasionnelles, légères exprimées par un seul de ses parents, alors cet individu est moins susceptible d'activer son schéma dans sa vie ultérieure, ce schéma pourra être déclenché, par exemple, uniquement par les personnages du même sexe que le parent critique. En général, plus sévère est le schéma, plus intense et plus durable sera l'émotion négative associée à l'activation du schéma. 

    « Qu'est-ce que le schéma d'Exigence élevée? Qu'est-ce que le schéma d'isolement social? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :